« La danse de la bombe »

Dans un mois tout juste, nous accueillerons au Théâtre des Bergeries, Utsushi un spectacle de la compagnie japonaise Sankai Juku. Cette compagnie a été fondée dans les années 1970 par le chorégraphe Ushio Amagatsu. Mondialement reconnu, habitué des scènes internationales et « chouchou » du Théâtre de la Ville à Paris, Ushio Amagatsu pratique un art pourtant peu représenté en France : la danse butô.
Continuer à lire … « « La danse de la bombe » »

Publicités

Du swing estival pour l’entrée dans l’automne

Bonne rentrée à tous !

En espérant que les vacances ont été reposantes et que vous vous sentez d’attaque pour la reprise. Pas de panique pour les nostalgiques de la plage, la rentrée se fera sous des airs de swing au Théâtre des Bergeries. De quoi se donner le sourire pour entrer dans l’automne !
Continuer à lire … « Du swing estival pour l’entrée dans l’automne »

Le temps des vacances

Le théâtre s’est vidé peu à peu ces derniers jours.
À mon tour de faire mes valises !
Je vous abandonne donc pour quelques semaines en vous souhaitant du soleil, des barbecues et de belles aventures estivales.

 Le blog fera sa rentrée le lundi 27 août.
En attendant : bel été à tous, de la part de toute l’équipe du Théâtre,
et à très bientôt !

La belle histoire de la brochure de saison

Dans quelques semaines, vous serez nombreux à recevoir dans votre boîte aux lettres la brochure de la programmation 2012-2013 du Théâtre des Bergeries. En ce moment et après plusieurs mois de travail, le document attend sagement dans une usine d’être imprimé en milliers d’exemplaires. Cette brochure vous accompagnera tout au long de la saison prochaine : je vous propose donc de faire plus ample connaissance avec elle en vous racontant son histoire… depuis le début !

Continuer à lire … « La belle histoire de la brochure de saison »

En piste jeunes gens !

 

Samedi dernier, on en a appris beaucoup sur l’amour au Théâtre des Bergeries. Parmi les préceptes à retenir, citons :

L’amour, c’est pas compliqué. Soit t’es un garçon, soit t’es une fille.

C’est nul, les tartines sans toi.

Ou encore

Il faut d’abord refermer les bras et les yeux. Pleurer. (…) Parce que nous avons un chagrin d’amour.

Continuer à lire … « En piste jeunes gens ! »